Permettre aux citoyens de s’approprier l’économie

Publié le 9 janvier 2007

Par José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne

jose-manuel-barroso

Tout d’abord, permettez-moi de souhaiter un heureux anniversaire à l’Association des Journalistes économiques et financiers. À travers elle, je tiens à saluer votre profession, dont l’évolution s’est accélérée au rythme du développement des nouvelles technologies de l’information et de la communication.

L’information économique et financière d’aujourd’hui se situe à la charnière du marché et de la démocratie. Les enjeux économiques influent sur les décisions politiques et la vie de nos sociétés. Ils ont une incidence sur notre avenir collectif.

Il est donc normal que les citoyens s’approprient l’économie et en fassent le sujet d’un débat public. De fait, les citoyens se sont emparés des outils de diffusion nés de la révolution numérique, notamment d’Internet, pour compléter leur savoir économique et financier, pour échanger leurs vues et pour participer à la vie des entreprises à travers l’actionnariat. Ils ont en quelque sorte transformé ces outils en instruments de démocratie directe à l’heure de la mondialisation. J’y vois une belle preuve d’émancipation et de maturité.

Mais qui dit démocratie dit accès de tous à l’information. En Europe, près de la moitié des particuliers utilisent Internet au moins une fois par semaine. Ces chiffres sont en progression constante, mais ils demeurent insuffisants pour porter l’économie européenne de la connaissance au niveau de compétitivité et de dynamisme que nous voulons atteindre.

L’accélération du progrès technologique, l’ouverture croissante des marchés, l’apparition de nouvelles puissances émergentes et les nouveaux modes d’utilisation des médias d’information auront nécessairement une incidence sur l’exercice de votre profession. Dans les années qui viennent, le principal défi que devra relever la presse économique et financière tiendra sans doute à la maîtrise du facteur temps. Décrypter une information toujours plus complexe et la mettre en perspective demandent, et demanderont encore plus demain, un haut niveau de savoir-faire et de compétences. Votre observation acérée des réalités multiples de la mondialisation sera plus indispensable que jamais.

L’anniversaire de votre association coïncide avec le 50e anniversaire des traités fondateurs des Communautés européennes. Ceci est une coïncidence heureuse. Les journalistes économiques et financiers ont été des spectateurs engagés, des observateurs critiques et constructifs de l’intégration européenne. Au moment où l’Union européenne s’élargit à 27 Etats membres, l’accompagnement médiatique de son développement et de ses activités est plus nécessaire et importante que jamais. Car, plus que jamais, l’Europe ne se construit pas de façon bureaucratique ou diplomatique – elle se construit de façon politique et démocratique…